Le NLP (Natural Language Processing) ou traitement automatique du langage (TAL) est un des terrains d’application de l’IA les plus prolifiques. C’est la branche de l’Intelligence Artificielle qui consiste à comprendre et traiter le langage humain.

Ses usages en entreprise sont très nombreux : le NLP offre un gisement d’opportunités pour gagner en productivité, en fiabilité, et prendre de meilleures décisions.

Après avoir exploré les cas d’usage du NLP pour le marketing et la relation client, puis dans le secteur des RH, nous nous penchons aujourd’hui sur les applications du traitement du langage ou NLP pour les professionnels du droit.

En effet, s’il y a un domaine professionnel où les données textuelles sont nombreuses et très importantes, c’est bien le droit ! Textes de loi, contrats, jurisprudence… toutes les données clés sont écrites en langage naturel, et le diable est dans les détails. Voyons comment l’IA peut faire gagner énormément de temps aux professionnels du droit.

1- Veille juridique et recherche de jurisprudence

L’analyse sémantique aide les professionnels du droit à gagner du temps et à maîtriser l’information juridique en continu sans y passer leurs nuits.

Le droit est une matière particulièrement propice à la mise en œuvre d’un d’un moteur d’analyse et de recherche sémantique car, comme sur le Web, les textes de lois et les décisions de justice reposent sur un maillage étroit de liens et de références.

Cependant, au contraire des pages indexées par Google, ces entrelacements ne sont pas des liens cliquables, explicites, aisément exploitables dans le code HTML d’une page web: il s’agit de citations, de références, de renvois incorporés dans le corps des textes de loi ou dans les décisions de justice, et rédigés en langage naturel. Le développement d’un moteur pertinent pour la recherche dépend non seulement de l’identification des liens entre les textes et décisions de justice, mais également de la compréhension du contexte par la machine.

Cas concret : Doctrine ou le NLP pour faire gagner du temps aux avocats

Doctrine, le moteur de recherche juridique, s’est imposé en quelques mois comme une référence dans cet univers. De la même manière que les algorithmes de Google comprennent les liens sous-jacents entre différentes informations, ceux de la startup française aident les avocats et juristes à comprendre les textes de lois et les décisions de justice pour pouvoir les indexer de manière pertinente.

Doctrine indexe, classe et résume les textes de loi et commentaires d’arrêt grâce au traitement automatique du langage

Grâce au NLP, les professionnels du droit peuvent :

  • Structurer l’information juridique
  • Bâtir des stratégies gagnantes au contentieux 
  • Gagner en temps et en pertinence pour optimiser la relation avec le client

“Si l’avocat veut se recentrer sur sa relation client, il doit d’abord gagner du temps sur sa recherche juridique, souvent chronophage et difficile à justifier au client. L’IA rend cela possible en reconstruisant l’écosystème d’une décision de justice ou d’un texte de loi et en les rendant immédiatement disponibles. Ce faisant, l’avocat peut trouver l’information clé, à chaque fois et en un minimum de temps.”

Extrait du livre “Traitement automatique des langues, comprendre les textes grâce à l’intelligence artificielle”, de François-Régis Chaumartin et Pirmin Lemberger.

2- Data room virtuelle

Une data room est un espace de stockage sécurisé avec accès strictement contrôlé où une organisation met à disposition des utilisateurs un volume important de documents confidentiels.

Elle répond aux situations nécessitant un audit d’entreprise (due diligence): fusions & acquisitions, levées de fonds, restructurations, partenariats stratégiques… Cet audit est une procédure longue qui peut durer plusieurs semaines quand le nombre de documents est important. Cette procédure mobilise des professionnels de haut niveau: avocats, experts-comptables, spécialistes de ressources humaines, etc. Une automatisation partielle peut générer une économie de temps et d’argent, et ainsi améliorer la qualité et la sécurité de l’analyse en minimisant le risque d’erreur humaine.

Dans ce contexte, l’analyse sémantique permet de trouver dans un document la réponse à une question posée. Par exemple, si dans un ensemble d’accords de confidentialité on cherche quelles sont les localisations géographiques des tribunaux désignés pour juger les litiges, ces requêtes permettront d’isoler les passages pertinents.

3- Analyse des appels d’offres et des contrats avec le NLP

Dans le domaine de la gestion des contrats et des appels d’offres, le retour sur investissement des technologies du NLP est aussi devenu considérable. 

Dans les grandes entreprises, l’examen de documents légaux et contractuels mobilise chaque année plusieurs milliers de jours/hommes sur des profils experts. L’analyse sémantique facilite le travail de juristes d’entreprise en les aidant à identifier rapidement les points d’attention dans un appel d’offres ou un contrat, ce qui réduit la durée de traitement d’un document et sa pénibilité.

Retour d’expérience : Thales automatise la lecture des appels d’offre avec le NLP

Le groupe Thales reçoit des milliers d’appels d’offre par an, chacun faisant en moyenne 500 pages. Des juristes sont chargés de les étudier et de les synthétiser sous la forme d’un legal memo de 5 ou 6 pages qui permet aux managers de décider s’ils répondent ou non à l’appel d’offre. Un projet pilote a été mis en place, validant l’intérêt de l’analyse sémantique pour automatiser en partie cette tâche.

A lire dans le MagIT : Thalès teste un Juriste Numérique junior pour répondre aux appels d’offres.

NLP et droit : des cas d’usage infinis !

Ceci ne sont que quelques exemples d’applications du traitement automatique du langage pour les métiers juridiques.

Dès lors qu’une tâche implique la lecture et la compréhension de texte écrit ou parlé, l’IA peut rendre service à l’humain, surtout avec les nouvelles technologies Deep Learning.

bandeau-telechargement-ebook-chatbot-2
 

Découvrez nos articles sur d’autres cas d’usage du NLP :